Tourisme sexuel: que prévoit le code pénal?

 

Qui sont concernés?

Si Madagascar est connu pour ses magnifiques paysages attirant chaque année des milliers de touristes, une réalité économique désolante incitant majoritairement les femmes, notamment des mineures, est dissimulée derrière les images de cartes postales.

Cette forme de tourisme, incluant des rapports sexuels tarifés et pour laquelle certaines destinations sont malheureusement connues, est sanctionnée par l’article 333 ter du code pénal, qu’il s’agisse de touriste “vazaha” ou “gasy”.

 

Les peines

Selon l’article 335.1 du même code, si le tourisme sexuel est puni d’une peine de 5 à 10 ans d’emprisonnement et d’une amende de 4.000.000 Ar à 20.000.000 Ar, lorsque la victime a moins de 15 ans, l’infraction est punie de travaux forcés à temps.

Peut également être engagée la responsabilité des parents ou autres proches, ainsi que celle des gérants d’établissements ou autres lieux ouverts au public, avec en plus le risque de retrait de licence et de fermeture de l’établissement en question.

Derrière votre article:

Partager :

Facebook
Twitter
Email

Commentaires

S'abonner
Notifiez-moi de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Vous pourrez également apprécier

Lalaina Chuk

Régler les litiges plus vite et dans la discrétion : l’arbitrage, une alternative à la justice étatique

À la conclusion d’un bon deal, on songe davantage aux fruits des affaires à venir qu’à l’hypothèse d’un litige dans les rapports futurs. La signature d’un contrat part de la conviction que celui-ci est solide et que le partenaire est fiable. Toutefois, il peut arriver que tout ne marche pas aussi bien que l’on espérait, à tel point qu’on n’a d’autre choix que de traîner son partenaire devant le juge. Mais n’a-t-on vraiment aucune autre option contentieuse ?

Loïc H. Kwan

Dans la peau d’un juge de la HCC.

Les spéculations sur la décision de la HCC vont bon train et chacun n’hésite pas à donner de son avis sur ce que va faire la HCC. Comme la situation n’est pas prête de s’arrêter et que les discussions enflammées continueront pour un bout de temps encore, je vous propose de vous préparer à abasourdir tous vos amis lors de vos prochains débats, en leur démontrant ce qui sera sous peu votre expertise constitutionnelle

0
Nous adorerions avoir votre avis sur la publication!x
()
x